Opticiens et soins ophtalmologiques

Les opticiens ne font pas partie du service de santé français, et ils ne passent généralement pas de tests oculaires. Ils peuvent vous vendre une paire de lunettes mais, à moins que vous n’ayez une prescription médicale d’un ophtalmologiste, vous ne serez pas admissible à une aide financière du système de sécurité sociale.

Toutefois, si vous avez déjà reçu une ordonnance médicale pour des lunettes, un opticien peut, dans un délai de trois ans, vous faire passer un nouvel examen de la vue et vous prescrire une nouvelle paire, pour laquelle un remboursement selon les conditions habituelles est possible.

Certaines mutuelles offrent une assistance pour le coût des lunettes achetées sans ordonnance, à condition qu’elles aient été achetées auprès d’opticiens agréés et pour les utilisateurs existants. Vous devriez contacter votre mutuelle pour savoir si c’est le cas.

Un ophtalmologiste (ou ophtalmologue) sera en mesure de procéder à un examen médical et de vous fournir une ordonnance médicale pour des lunettes, ou d’entreprendre tout autre traitement médical qui pourrait être nécessaire. Vous n’avez pas besoin de consulter votre médecin traitant pour prendre rendez-vous chez un ophtalmologiste.

Une visite chez l’ophtalmologiste est susceptible de coûter entre 30 et 80 € (car la plupart des honoraires sont supérieurs au tarif officiel et varient selon la nature de la consultation), dont seulement 15 € seront remboursés par le système de sécurité sociale.

Néanmoins, dans certaines régions où il y a une grave pénurie d’ophtalmologistes, vous devrez probablement attendre longtemps avant d’obtenir un rendez-vous.

Les tarifs officiels pour les lunettes et certaines autres prescriptions ophtalmiques n’ont pas été augmentés depuis de nombreuses années, de sorte que le coût réel des lunettes ou autres prescriptions dépasse de loin tout remboursement qui sera accordé.

Ainsi, bien que la plupart des ordonnances ophtalmologiques soient remboursées à 65 %, le taux de base sur lequel elles sont calculées est si bas qu’il est tout à fait ridicule, surtout pour les adultes.

Il est rare que la sécurité sociale rembourse les lentilles de contact, les traitements au laser ne sont pas remboursables non plus.

Cependant, si vous avez un revenu très faible et que vous bénéficiez de la CMU-C (CMU-Complémentaire), tous les traitements seront gratuits, à condition qu’ils se situent dans les limites accordées par la Sécurité sociale.

Si vous avez souscrit une mutuelle, vous devriez vous rendre compte que votre mutuelle aura une liste d’opticiens recommandés et qu’en utilisant l’un d’eux, vous serez même en mesure d’acheter des lentilles à un tarif préférentiel.

Un opticien devrait vous fournir une estimation écrite du coût, et vous auriez intérêt à demander deux ou trois estimations avant de prendre une décision finale.

Strictement parlant, les autorités françaises n’autorisent pas la vente de lunettes sur Internet, malgré les protestations de la Commission européenne selon lesquelles cela serait contraire aux règles européennes. Depuis 2010, le gouvernement a légèrement assoupli ces règles en déclarant que les lunettes peuvent être vendues sur Internet, à condition que l’entreprise ait au moins un opticien sur la liste de paie. Toutefois, la loi sur la question n’a pas encore été modifiée.

En conséquence, le prix que vous paierez chez un opticien français peut facilement s’élever à plusieurs centaines d’euros, alors qu’une même paire de verres et de montures peut vous coûter deux fois moins cher sur Internet.

Beaucoup de personnes achètent leurs lunettes sur Internet, via les sites tels que Directoptic, Easy-verres, Confortvisuel, Mavue-online et Happyview. Bien évident, dans ce cas, vous n’obtenez pas les conseils professionnels et le service d’ajustement que vous pourriez attendre d’un opticien, et il est difficile de juger de la qualité des montures et des verres vendus sur ces sites interner, mais c’est un choix que vous devez faire.

Laisser votre commentaire