Soins dentaires spéciaux et soins dentaire de l’enfant

Soins dentaires spéciaux

En échange du maintien de prix bas pour les traitements de routine, les dentistes sont libres de fixer leurs propres prix pour les traitements non courants, tels que les couronnes, les prothèses et l’orthodontie.

Le niveau de remboursement par la sécurité sociale de ce traitement ne couvre qu’une fraction du coût réel.

Les prix varient considérablement d’une région à l’autre du pays.

Une enquête réalisée en 2017 a montré que le coût d’une couronne variait de 400 € à 1 200 €, dont seulement 75,25 € sont remboursables par le système de sécurité sociale. En effet, le tarif officiel d’une couronne est de 107,50 €.

Le coût d’un implant dentaire variait de 1.250 € à 2.500 €, pour lequel vous recevrez 45,15 € du système de sécurité sociale.

Tous les dentistes sont légalement tenus de fournir une estimation écrite de leurs frais avant d’entreprendre un traitement.

La différence entre le niveau de remboursement officiel et le montant réel peut également être prise en charge par une mutuelle.

Soins dentaire de l’enfant

Tous les enfants ont droit à un examen dentaire gratuit tous les trois ans, entre 6, 9, 12, 15 et 18 ans.

Ce service s’appelle le bilan bucco-dentaire (BBD).

Si un traitement est nécessaire à la suite du contrôle, la majeure partie de ce travail est gratuite, bien qu’il y ait quelques exceptions, par exemple les prothèses et l’orthodontie.

Pour avoir droit à un remboursement à 100%, le traitement doit être commencé dans les neuf mois suivant le contrôle dentaire. Vous devrez payer au moment du traitement, mais tout sera remboursé par votre caisse.

Vous serez avisé par lettre de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), un mois avant l’anniversaire de votre enfant, de son droit à un chèque dentaire gratuit.

Le contrôle doit être effectué dans les six mois suivant leur anniversaire.

La lettre contiendra des étiquettes ou des autocollants que vous devrez remettre au dentiste afin qu’il puisse récupérer ses honoraires.

Laisser votre commentaire